Lancement de la revue électronique L’Entre-deux

07/06/2017

A l’initiative de Patricia Rochwert-Zuili, professeur de Littérature et de Civilisation de l’Espagne médiévale à l’UFR de Langues étrangères, une revue numérique intitulée L’Entre-deux a été mise en ligne, en janvier dernier. Ce support rassemble des travaux « de toutes époques et de diverses aires culturelles consacrés à “l’entre-deux’’ (marges, médiation, transferts, etc.) dans les domaines de la littérature, de la civilisation, du langage et des arts. »

 

Pourquoi avoir créé une revue numérique ?

Patricia Rochwert-Zuili : L’idée est d’abord venue d’un constat issu de l’analyse du site web du centre de recherche Textes et Cultures. Il m’a semblé que la rubrique « Documents pour la recherche » ne correspondait pas pleinement aux attentes des enseignants-chercheurs et ne présentait pas un caractère suffisamment scientifique. En effet, un texte publié sous format PDF au sein d’une rubrique parmi d’autres sur le site d’un laboratoire n’a pas vraiment de valeur pour les chercheurs désireux de valoriser leur production. J’ai alors entrepris, il y a un an, avec le soutien du laboratoire et de la Présidence de l’université, de créer une revue électronique permettant de diffuser les premiers résultats scientifiques des projets et programmes réalisés au sein du centre, mais aussi d’accueillir des dossiers venant de l’extérieur. Cette démarche permettait en outre de marquer l’engagement du laboratoire dans le développement des publications numériques et de contribuer au rayonnement de la recherche menée au sein de l’université. Ce domaine ne m’était pas étranger car, en tant que membre du comité de rédaction de la revue électronique e-Spania, créée en 2006, responsable d’édition et de collection de la structure d’édition de livres électroniques Les Livres d’e-Spania, créée en 2010, j’étais déjà bien engagée dans le domaine de la diffusion et de la valorisation de la recherche par voie numérique.

 

Qu’est-ce qu’une revue numérique ?

Patricia Rochwert-Zuili : Une revue numérique est un support d’édition et de diffusion offrant une plus grande visibilité aux travaux scientifiques. Au regard d’une revue papier, elle présente de nombreux avantages : très faible coût de publication, accès immédiat à un article, fonctionnalités permettant d’intégrer des liens vers d’autres articles en ligne ou vers des vidéos. Lors de la création de L’Entre-deux, j’ai d’ailleurs souhaité introduire des fonctionnalités nouvelles, que l’on ne trouve pas, par exemple, sur revues.org. En effet, le site de L’Entre-deux a été créé sur mesure. Ainsi, les couvertures des dossiers sont interactives : lorsqu’on clique dessus, une bulle s’affiche avec le sommaire, permettant d’accéder à l’article souhaité. On trouve également, au sein des textes, des onglets déroulants qui offrent un accès direct à toutes les informations nécessaires. La bibliographie se trouve parmi ces onglets, cela évite de faire défiler toute la page pour retrouver les références citées dans le texte. De plus, si dans la version PDF téléchargeable des articles, les notes se trouvent en bas de page, dans la version en ligne, elles s’affichent sous forme de bulles. Il suffit de cliquer sur l’appel de note pour les visualiser, cela évite les renvois aux notes en fin d’article et permet au lecteur d’accéder directement aux informations. Il est possible aussi d’intégrer des images, des sons ou des vidéos. En outre, les articles s’affichent presque en pleine page, ce qui facilite considérablement la lecture. D’ailleurs, le site est conçu pour s’adapter aux différentes tailles d’écrans selon que l’on utilise un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Chacun peut ainsi avoir accès aux dossiers de façon optimale. Je pense sincèrement que ce type de publication représente l’avenir de la recherche.

 

À qui est-elle destinée et qui peut y contribuer ?

Patricia Rochwert-Zuili : Si l’orientation scientifique de la revue rejoint les thématiques développées au sein du centre de recherche Textes et Cultures, L’Entre-deux s’adresse néanmoins à un public assez large, composé notamment de chercheurs, d’enseignants-chercheurs et d’étudiants en sciences humaines. L’Entre-deux est éditée par Textes et Cultures, mais il n’est pas nécessaire de faire partie du laboratoire pour publier au sein de la revue. J’ai en effet souhaité qu’elle soit ouverte et ait ainsi un rayonnement national et international, les deux premiers dossiers publiés dans le numéro de janvier 2017 en témoignent puisqu’ils sont le reflet de travaux menés en collaboration avec des enseignants-chercheurs issus d’autres universités et qui ont débouché sur des projets internationaux. Il est envisagé, en outre, d’accueillir des contributions individuelles ou collectives venant de l’extérieur. Enfin, concernant l’activité éditoriale de la revue, il est possible de faire participer les doctorants de l’université en les formant à l’édition numérique. Ils pourraient non seulement apprendre à gérer les différentes fonctionnalités d’une revue numérique, mais aussi collaborer à la mise en forme et à l’harmonisation de dossiers scientifiques liés à leur propre recherche.