Les objets transversaux de Recifes

 

Les disciplines corporelles

Responsable : Stéphan Mierzejewski

 

Les disciplines corporelles s’envisagent délibérément à un double niveau :

- celui de la (des) manière(s) dont les disciplines (académiques mais aussi d'enseignement) prennent en charge (ou non) la question du corps dans le cadre des options théoriques et des déclinaisons thématiques qui sont les leurs

- et celui des conditions et des effets de connaissance, de formation, d'apprentissage, de socialisation et/ou de contrainte par corps et en contextes disciplinaires.

A quel corps explicite et/ou implicite se réfèrent la sociologie, l’histoire, les STAPS, la philosophie de la connaissance, de l’art ou encore de l’éducation ? Quels sont les ancrages disciplinaires les plus à même de théoriser la variété des modèles que recouvre la codification des différentes disciplines sportives et artistiques (quid du statut de cette discipline du corps particulière qu’est la danse par exemple) ? Les disciplines scientifiques précitées fournissent-elles des outils opérants pour saisir le travail de mise en forme scolaire des corps à l'Å“uvre dans le cadre de l'enseignement de l'éducation physique ? Qu’est-ce qu’incorporer veut plus généralement dire ? Quels sont, in vivo, les modes d’internalisation du social à l'état de corps ? Quelles relations réciproques sont, plus précisément, susceptibles d'entretenir les parcours individuels (compris comme séries contrastées d'expériences sociales) et les médiations, relais et contextes plus ou moins objectivés dans le décours/au contact desquels se forment, s'activent ou encore se recomposent les dispositions corporelles des agents ? Quelle est la part et quelles sont, de ces différents points de vue, les caractéristiques propres des recherches en STAPS ? Leur historiographie, leur épistémologie et leur histoire sociale livrent-elles plus avant des repères utiles sur les conditions de développement d'approches pluridisciplinaires des dimensions corporelles de l'activité sociale et humaine ? Jusqu'où, et sous quelles conditions, le corps du chercheur peut-il lui-même constituer un support de réflexivité et un outil de connaissance ? Voilà quelques-uns des questionnements de cet objet transversal qui ont commencé à être explorés dans le cadre d'un séminaire de lectures croisées organisé dans le cadre de la MESHS Lille-Nord-de-France, en partenariat avec les laboratoires Clersé (UMR CNRS 8019) et CERAPS (UMR CNRS 8026).

 

 

La pédagogie universitaire

Responsable : Catherine Couturier

 

La pédagogie universitaire est un champ de recherche en émergence sur la scène académique française. Son intronisation procède du constat que les étudiants ont changé, que leur rapport au savoir s’est profondément transformé, tout comme leur attitude par rapport à l’enseignant et aux enseignements. Elle entend s’appuyer sur les préceptes du socioconstructivisme et les procédés de la pédagogie active, pour contribuer à une transformation - jugée aussi nécessaire qu’inéluctable - des pratiques. Elle s’attache à analyser les pratiques d’enseignement et à caractériser les dispositifs de formation mis en place dans le cadre du supérieur. Quels sont les effets de formation, en particulier, que l'on peut (ou non) constater sur les étudiants, leur motivation et leur engagement au sein de l'université ?

L'introduction de la thématique de la pédagogie à l'université amène à s'interroger également sur ses attendus : ce que cela donne à apercevoir de la transformation en cours de la table des valeurs académiques et des découpages disciplinaires qui ne peuvent plus s'en remettre aux seuls fondements de leur légitimité traditionnelle  ; ce que cela signifie en termes d'ingénierie de formation, de politique managériale et de positionnement du champ universitaire face à la demande sociale. A un autre niveau, c'est la question des leviers d'évolution au sein de l'institution qui est posée : comment encourager et accompagner la transformation des pratiques à l'échelle d’une université ? Comment s’articule la prise en compte de la pédagogie avec les autres missions des enseignants universitaires ? Quelles sont les conditions de pérennité de ces transformations ? Et quelles en sont les conséquences pour les apprentissages des étudiants ? Enfin, avec le thème de la pédagogie universitaire, on est aussi aux prises avec une discipline en voie d'institutionnalisation et susceptible d'être enseignée. La formation universitaire des maîtres peut, de ce point de vue, constituer un terrain d'étude privilégié. L'appréhension de l'objet transversal « pédagogie universitaire Â» se situe dans tous les cas au confluent du regard sociologique, de l'analyse des discours, de la didactique professionnelle et de l'histoire des idées.

Université d'Artois - 9, rue du Temple - BP 10665 - 62030 ARRAS CEDEX - France - Tél : +33 (0)3 21 60 37 00