Les nouveaux espaces connectés et de convivialité de l’université

07/01/2016

Salles actives, learning labs, clusters... les nouveaux espaces connectés et de convivialité de l’université d’Artois.

L’université va bénéficier de nouveaux espaces « connectés » et de convivialité sur l’ensemble de ses sites. Ces aménagements innovants équiperont la Bibliothèque Universitaire et les lieux de formation de l’université dès le début de l’année 2016. Il est le fruit d’un travail collaboratif entre Sylvie Coste, chargée de mission « Université Numérique », et différents services de l’université : SUPArtois, Bibliothèque Universitaire, Direction du Patrimoine et de la Logistique, Direction des Systèmes d’Information, de la COMUE Lille Nord de France et de l'UNR Nord - Pas de Calais.

 

Les salles actives, des espaces d’apprentissage de nouvelle génération

La société évolue, les étudiants changent et les pratiques pédagogiques s’adaptent en s’aidant de nouveaux espaces d’apprentissage. Aujourd’hui, l’université s’attache à développer chez les étudiants des compétences qui incluent aussi bien le travail en équipe que l’utilisation des nouvelles technologies. À l’université d’Artois, 7 salles actives permettront d’expérimenter de nouvelles pratiques pédagogiques dès janvier 2016 :

• à l’IUT de Lens : la salle 002-SE
• à l’IUT de Béthune : l’ancienne salle reprographie
• à la FSA de Béthune : la salle TD A014
• à l’UFR de Douai : la salle TD 01
• à l’UFR de Liévin : la salle de visio-conférence
• sur le site universitaire d’Arras : les salles A2 et S2
• La faculté Jean Perrin expérimentera quant à elle les « boîtiers cliqueurs » qui permettent de rendre actifs les étudiants en cours magistral.

 

Des équipements interactifs et numériques pour une pédagogie innovante

Les salles actives favoriseront les interactions entre les étudiants, ainsi qu’entre l’enseignant et ses étudiants et faciliteront l’usage du multimédia. Leur aménagement a nécessité un important investissement en matériel, au service d’une réflexion pour des apprentissages plus efficaces. Toutes conçues sur le même principe, ces salles seront équipées d’au moins :

• Un tableau numérique interactif (écran blanc tactile pouvant afficher le contenu d’un ordinateur et interagir avec celui-ci à l’aide d’un feutre ou d’un stylet)
• Plusieurs écrans de projection (dispersés dans la salle pour favoriser la formation de petits groupes d’étudiants)
• Des murs d’expression (tableaux blancs aux larges surfaces d’écriture)
• Un banc de charge (meuble permettant de ranger jusqu’à une vingtaine d’ordinateurs portables et de les recharger simultanément)
• Un grand tableau sur roulettes (utile pour profiter d’une surface d’écriture supplémentaire ou pour délimiter l’espace)

Des démonstrations et des mises en pratique seront organisées dès le printemps 2016 pour familiariser les enseignants à leur fonctionnement.

 

Des espaces évolutifs pour expérimenter les pédagogies nouvelles

Les salles actives se veulent évolutives et expérimentales, elles facilitent le travail en équipe et les interactions, mais elles permettent aussi d’enseigner de façon conventionnelle (sans le numérique par exemple). Elles seront équipées d’un mobilier modulaire et léger permettant de modifier la configuration de la salle selon les besoins du cours ou du travail collaboratif. Les chaises et les tables pourront être disposées en U, en groupes de 3, 4 ou 5 personnes, en lignes, en cercle ou de manière traditionnelle. L’espace entièrement modulable contribuera à améliorer les échanges au sein des groupes d’étudiants. Enfin, les murs et les sols ont été rénovés dans un souci de convivialité avec des couleurs chaleureuses et l’éclairage a été entièrement repensé.

Une salle active à l’UFR EGASS : la salle A2 est maintenant équipée d’un tableau numérique interactif, de plusieurs écrans de projection, de tableaux blancs, d’un grand tableau sur roulettes et d’un mobilier modulaire permettant différentes configurations.

 

À la BU : des clusters, des espaces collaboratifs et des learning labs

Les travaux qui ont débuté dans les antennes BU d’Arras et de Lens à la rentrée 2015 s’achèvent bientôt. Ces deux bibliothèques vont bénéficier de nouveaux espaces connectés, de clusters, d’espaces collaboratifs et d’espaces learning labs. L’accès aux technologies numériques a été renforcé, tout en répondant aux besoins des étudiants qui souhaitaient des salles pour le travail de groupe et une BU plus conviviale où l’on peut boire et manger. Ces nouveaux espaces seront ouverts au public dès le début de l’année 2016 à Arras et Lens, puis progressivement à l’ensemble des bibliothèques de l’université d’Artois selon la même stratégie numérique.

 

Des lieux spécialement aménagés pour les stratégies d’apprentissage actif :

La transformation des espaces des bibliothèques universitaires poursuit des objectifs pédagogiques, il sera ainsi possible d’expérimenter des méthodes innovantes basées sur le travail collaboratif et les pédagogies actives. Trois types d’espaces interactifs, flexibles et connectés ont été aménagés pour différents apprentissages :

Les clusters : ces espaces cloisonnés mais ouverts sur les espaces collectifs de la BU sont conçus pour accueillir 4 à 8 étudiants qui souhaitent travailler en petits groupes. Un écran et des tableaux blancs y sont mis à disposition pour le partage des informations.

Les espaces collaboratifs : ces espaces modulaires s’adressent aux groupes de 6 à 12 personnes pour faciliter le travail d’équipe en mode projet et favoriser la créativité. À Arras, ils disposent d’un écran mobile, de plusieurs tableaux blancs et d’un tableau numérique interactif. À Lens, ils disposent de tableaux blancs et d’écrans fixes.

Les espaces learning labs : ces espaces de formation pour les enseignants offrent un environnement idéal pour l’expérimentation de nouvelles méthodes pédagogiques. D’une capacité de 12 à 20 places, ils sont entièrement modulables et ont été aménagés pour favoriser l’expression au sein des cours avec un tableau numérique interactif, des tableaux blancs (muraux ou à roulettes) et plusieurs écrans. Un banc de charge permettra de recharger l’équipement informatique. A Lens, le learning lab présente la particularité de réunir 16 sièges rotatifs à 360° avec tablette, choisis pour leur confort et leur flexibilité.

 Du confort pour l’étudiant

La connexion filaire a été abandonnée au profit du Wi-Fi. Les espaces de travail, qu’ils soient individuels ou collaboratifs, sont dorénavant conçus pour poser et recharger les équipements multimédia comme les ordinateurs, les tablettes et les téléphones portables. Pour ce qui est du confort visuel, l’éclairage a également été adapté au travail sur écran. L’isolation phonique a aussi requis une attention particulière pour permettre à tous les étudiants de travailler dans le calme, même à proximité des espaces collaboratifs et des clusters. Des cloisons amovibles permettront d’atténuer le bruit des étudiants qui travaillent en groupe.

Étudiants travaillant en groupe dans des clusters à la BU d’Arras.

L’espace learning lab à la BU de Lens. Accessible aux enseignants, cet espace de formation modulable comprend 16 sièges ergonomiques avec tablette, un tableau numérique interactif, plusieurs tableaux blancs et plusieurs écrans de projection.

 

Création d’« espaces de convivialité » à l’université

Les espaces de convivialité permettent d’améliorer la qualité de vie de l’étudiant dans son campus, de renforcer le lien social et l’appartenance à une communauté, d’encourager la collaboration et d’augmenter l’attractivité de l’université. Les bâtiments des bibliothèques d’Arras et de Lens sont les premiers à bénéficier de ces nouveaux aménagements.

À la BU :
Des zones de confort avec chauffeuses et tables basses ont été pensées pour améliorer le confort des étudiants qui veulent profiter de la bibliothèque pour lire, se reposer, discuter ou travailler librement. Ils seront autorisés à boire et à se restaurer sur place et des distributeurs seront mis à leur disposition. La rénovation du mobilier, des peintures et des revêtements de sol participent également à l’ambiance conviviale. Les bâtiments des bibliothèques vont bénéficier d’une attractivité nouvelle, s’éloignant de l’ancien modèle « au silence de cathédrale ». Le but est aussi de favoriser les rencontres et les échanges au sein de la communauté universitaire.

Et dans les composantes de formation :
Dans les UFR, les étudiants pourront disposer d’un nouvel environnement convivial et accueillant, notamment dans les zones de cafétérias. Le travail d’études est en cours, le projet porte sur la création d’espaces non délimités, libres d’accès, à destination des étudiants seuls ou en petits groupes. Les travaux vont démarrer au cours de l’année 2016.

 

Des espaces de convivialité dans les BU d’Arras et Lens.

 

Où trouver ces nouveaux espaces ?

• À la BU d’Arras :

Les clusters : au fond au rez-de-chaussée et à l’étage
Les espaces collaboratifs : au rez-de-chaussée derrière la banque de prêt
Les espaces convivialité : au 1er étage, à droite
Le learning lab : au rez-de-chaussée au fond à droite

 

• À la BU de Lens :

Les clusters : dans l’ancienne salle de travail entre les deux salles
Les espaces collaboratifs : au niveau des carrels 1, 2 et 3
Les espaces convivialité : en salle 2 au fond à droite
Le learning lab : en salle 2 à la place de l’ancienne salle multimédia-formation

 

 

 

 

 

 

 

 


Université d'Artois - 9, rue du Temple - BP 10665 - 62030 ARRAS CEDEX - France - Tél : +33 (0)3 21 60 37 00