L’étudiant le plus éloquent

08/04/2014

Vendredi 28 mars au théâtre municipal de Douai, la finale du concours d’éloquence organisé par l’AMOPA (Association des membres de l'ordre des palmes académiques) a récompensé 12 étudiants de l’université.

Les 3 finalistes du concours.

Les trois finalistes ayant remporté les bourses d’étude : Marion Jouret, Ismaël Righi-Belhouari et Ludovic Loué.

Organisé par une trentaine de bénévoles des sections du Pas-de-Calais et du Nord (secteur Douaisis) de l’AMOPA, le concours d’éloquence vise à honorer des « prestations originales mettant en valeur la capacité de leurs auteurs à maîtriser, dans la forme et dans le fond, la langue française et à présenter les propos avec talent, distinction et conviction ». Selon son règlement, il est ouvert aux étudiants de tous les établissements supérieurs de l’Artois et du Douaisis et offre des bourses d’études aux 3 premiers du classement final.

 

Sur le thème de la créativité

Cette année, après des épreuves de sélection organisées le mercredi 19 mars à la faculté de droit de Douai et au pôle universitaire d’Arras, ce sont exclusivement des étudiants de l’université d’Artois, et en majorité ceux fréquentant la classe préparatoire au concours de l’Ecole nationale de la magistrature, qui ont été autorisés à participer à la finale au théâtre de Douai du vendredi 28 mars.

Notamment incités à s’inscrire par Marc Dutoit, enseignant à la faculté de droit et membre de l’AMOPA, les 12 étudiants sélectionnés n’ont pas démérité pour plancher sur l’un des deux sujets portant sur la créativité, le thème cette année de la Semaine de la langue française et de la francophonie, dans laquelle s’inscrit ce concours.

 

Logique et gestuelle

Les lauréats du concours cette année.

Cette année, 11 candidats sur 12 étaient issus de la faculté de droit.

Au terme d’une préparation de 20 minutes, pendant laquelle ils pouvaient rédiger quelques notes sur un papier glissé au creux de la main, les candidats avaient 3 à 7 minutes pour convaincre le jury, présidé cette année par Chantal Brisabois, adjointe à la culture à la Ville de Douai.

Outre le talent oratoire du candidat et « sa maîtrise de la langue française, la richesse de son vocabulaire, l’enchaînement des idées, la logique du raisonnement, l’intonation et la conviction, la justesse du ton », les membres du jury devaient aussi juger « l’aptitude à retenir l’attention de l’auditoire, la gestuelle, le maintien, la tenue, l’aisance et le naturel », ainsi que « la recherche et le sérieux de l’argumentation, la profondeur de la réflexion et des idées, la qualité de l’analyse et de la synthèse ».

 

2.200 euros de prix

Après les auditions devant un public attentif, suivies d’un intermède musical par les élèves du Conservatoire à rayonnement régional de Douai, le jury a attribué le 1er prix de 1.000 euros à Ismaël Righi-Belhouari, le 2nd prix de 700 euros à Marion Jouret, et le 3e prix de 500 euros, offert par la Ville de Douai, à Ludovic Loué.

Les autres participants (Vincent Boisdron, Sylvain Deruelle, Elmir Guedouar, Chahinaze Hasnaoui, Fatima Kantouar, Sébastien Marques, Kévin Parein, Kévin Roszak et Carole-Anne Wisniewski) ont reçu des livres, un kit de sécurité fourni par la Sécurité routière, et 2 places à un match de football du RC Lens au stade Bollaert.


Université d'Artois - 9, rue du Temple - BP 10665 - 62030 ARRAS CEDEX - France - Tél : +33 (0)3 21 60 37 00