L’Université Populaire Mineurs du Monde est lancée

03/04/2014

Jeudi 3 avril à la faculté Jean Perrin de Lens, la 1ère saison de l’Université Populaire Mineurs du Monde, un projet conçu avec le Conseil régional, a été lancée avec une 1ère projection-conférence.

De nombreuses personnalités politiques avaient fait le déplacement.

L’Université Populaire Mineurs du Monde a été officiellement lancée à la faculté Jean Perrin, devant de nombreux invités.

Quoi de plus symbolique que les anciens Grands Bureaux de la Compagnie des Mines de Lens, devenus il y a 20 ans la faculté des sciences, pour lancer la 1ère saison de l’Université Populaire Mineurs du Monde ? Ce jeudi 3 avril, l’amphithéâtre S19 n’était pas assez grand pour accueillir les nombreux visiteurs venus assister à la 1ère projection-conférence d’un nouveau cycle, avant les prochaines prévues les jeudis 10, 17 avril et 15 mai à 18h.

Conçue conjointement par le projet régional « Mineurs du Monde » et l’université d’Artois, cette 1ère saison s’articule en effet autour de la projection, en quatre soirées, des quatre épisodes des « Mémoires de la Mine », un documentaire réalisé par Jacques Renard et diffusé sur TF1 en novembre et décembre 1981.

 

Mémoire et problématiques contemporaines

Dans ce documentaire, Jacques Renard confronte les mineurs aux images d’archives et les amène à travers elles à s’interroger sur leur histoire passée et présente. Produite par l’Institut national de l’audiovisuel (INA), cette série documentaire, qui a nécessité un an de repérages, un an de tournage et un an de montage, est une source d’information inestimable pour traiter la période allant de l’après 14-18 à la fermeture du bassin minier.

Initié en 2010, soit 20 ans après la fermeture du dernier puits de charbon à Oignies, le projet « Mineurs du Monde » du conseil régional Nord-Pas de Calais s’inscrit dans le sillage de l’arrivée du Louvre à Lens et dans celui de l’inscription du bassin minier au patrimoine mondial de l’UNESCO, le seul au monde à être aujourd’hui classé. En collectant et en faisant connaître la mémoire des anciens mineurs, et en révélant les résonances avec celle de mineurs d’autres bassins en Europe et dans le monde, ce projet régional s’intéresse aux problématiques contemporaines (économiques, sociales et énergétiques) des bassins miniers.

 

« Redonner de la fierté aux mineurs »

Jacques Renard, le réalisateur du documentaire "Mémoire de la Mine".

Jacques Renard, le réalisateur du documentaire « Mémoires de la Mine », fera des interventions liminaires avant chaque projection-conférence.

« Les élus du bassin minier veulent dialoguer avec tous les autres puits du monde, dont Lens a été et est toujours une capitale », a déclaré Daniel Percheron, sénateur du Pas-de-Calais et président du Conseil régional Nord-Pas de Calais, avant la projection. Pour Jean-François Caron, conseiller régional délégué au projet « Mineurs du Monde », ce dernier a pour objectif de « redonner de la fierté aux mineurs », alors que la résilience du bassin minier, c’est-à-dire sa capacité à rebondir, « suppose la réappropriation de la mémoire pour mieux se projeter dans l’avenir ».

Le projet « Mineurs du Monde » a d’ores et déjà permis la numérisation de 86.000 dossiers professionnels d’anciens mineurs, la valorisation des archives de la Maison syndicale des Mineurs de Lens et l’organisation d’un colloque international et de journées d’études à l’université Lille 3, avec pour objectif le partage de la recherche sur la reconversion et les trajectoires des territoires miniers. La jeunesse du bassin est aussi associée à ce projet, avec la collecte de souvenirs d’anciens mineur par des jeunes en service civique ou l’octroi de bourses « Reporters Mineurs du Monde » avec Sciences Po Lille et l’ESJ pour permettre aux étudiants de découvrir les bassins miniers du monde.

 

Développement de connaissances et de compétences

« Il y a vingt ans, l’université a déjà posé un jalon avec la rénovation du bâtiment des Grands Bureaux », a pour sa part souligné Francis Marcoin, président de l’université d’Artois, rappelant que notre établissement est aujourd’hui associé à un projet autour de la mémoire et de la construction d’une nouvelle identité territoriale, porté par le Pôle numérique culturel de Lens et proposé au contrat de projets Etat-Région 2014-2020.

Par ce partenariat entre l’université d’Artois et la Région Nord-Pas de Calais, l’Université Populaire « Mineurs du Monde » s'élabore autour du développement de connaissances, d’échanges collectifs de savoirs et a pour but de partager, capitaliser et valoriser tous les savoirs empiriques et théoriques. Ce projet vise, au-delà des conférences, à mettre en place un réseau d'initiatives et de développement de compétences.

Un prochain cycle de conférences est prévu à partir d’octobre 2014.

 

Ateliers d’écriture gratuits

Tous les mardis de 14h à 16h30, du 6 mai au 2 juin à la faculté Jean Perrin de Lens, l’Université Populaire Mineurs du Monde propose des ateliers d’écriture gratuits ouverts à tous, qui seront conduits par un animateur et des professeurs de l’université d’Artois.

A partir d’une collection d’objets, d’images, de mots familiers ou insolites que les participants viendront enrichir de leurs apports personnels, il s’agira d’explorer la mémoire individuelle et collective de la mine dans le Nord-Pas de Calais, et ses résonances encore présentes aujourd’hui dans le vécu, les souvenirs ou l’imagination des participants.

Chaque séance partira d’une consigne d’écriture choisie par le groupe, suivie d’un temps de réflexion et de discussion collective, puis d’écriture individuelle, de lecture des productions et de reprise, en vue d’aboutir à un ouvrage qui sera édité par Mineurs du Monde où textes et photographies, mémoire individuelle et imaginaire collectif entreront en résonance.

Renseignements et inscriptions avant le 30 avril sur mineursdumonde@univ-artois.fr ou au 03.21.79.17.00.


 

 

Université d'Artois - 9, rue du Temple - BP 10665 - 62030 ARRAS CEDEX - France - Tél : +33 (0)3 21 60 37 00