A la pointe de l’innovation technologique

14/02/2014

Jeudi 13 et vendredi 14 février, la faculté Jean Perrin de Lens a accueilli pour la seconde fois les épreuves du pôle NTIC des sélections régionales des Olympiades des métiers, un concours professionnel international réservé aux jeunes de moins de 23 ans.

La délégation officielle devant un bras articulé en "leap motion".

Le bras articulé en « leap motion Â» a beaucoup intéressé la délégation officielle.

Compétition de savoir-faire professionnels ouverte aux jeunes de 16 à 22 ans du monde entier, les Olympiades des métiers ont lieu tous les deux ans, avec une cinquantaine de métiers en compétition. Jeudi 13 et vendredi 14 février, le Conseil régional du Nord-Pas de Calais a organisé pour la seconde fois les sélections régionales de ces Olympiades à la Faculté Jean Perrin à Lens, qui a accueilli le pôle relatif aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC).

 

Des jeunes passionnés

Durant des épreuves de 8 heures réparties sur ces 2 jours, une soixantaine de candidats ont ainsi concouru sur les métiers de web designer, gestionnaire de réseaux informatiques, dessinateur industriel, opérateur de robotique mobile et, pour la première fois, de câbleur de réseaux haut-débit. Le lycée Baggio à Lille accueillait quant à lui une trentaine de candidats pour les métiers d’imprimeur et d’infographiste, qui faisaient également partie de ce pôle NTIC.

Une partie des candidats sélectionnés pourront ensuite participer aux Euroskills, une compétition qui regroupe 27 pays européens, du 2 au 4 octobre à Lille Grand Palais, tandis que la finale nationale se tiendra en janvier 2015 à Strasbourg, et la finale internationale en août 2015 à Sao Paulo (Brésil). « Ce sont de jeunes passionnés qui amènent les autres à s’intéresser à ce type de métiers Â», constate Fabrice Duhoo, coordinateur du pôle NTIC des Olympiades, pour qui « le but de ces épreuves professionnelles est de montrer que l’apprentissage, la formation en alternance ou les contrats de professionnalisation, sont aussi une voie d’excellence, qui mène à la réussite Â».

 

Préparation physique et mentale

De petits robots sont dirigés par les candidats selon des lignes marquées au sol.

Mélanie Lalaure (au centre), sélectionnée aux épreuves internationales il y a deux ans, fait aujourd’hui partie du jury de l’épreuve de robotique mobile.

Il y a deux ans, Mélanie Lelaure et Florent Chrétien, aujourd’hui en 5e année à Polytech Lille, ont été sélectionnés à Lens en robotique mobile. Après les Euroskills à Spa (Belgique), puis la finale nationale à Clermont-Ferrand en novembre 2012, le binôme a participé aux épreuves internationales à Leipzig (Allemagne) en juillet 2013. « C’est une aventure humaine assez incroyable, qui a nécessité beaucoup de préparation avec les robots Â», témoigne Mélanie, qui fait aujourd’hui partie du jury de sélection régionale dans la même épreuve qu’elle a passée il y a deux ans. Ce jury de volontaires bénévoles, qui observent et préparent les épreuves, est formé d’enseignants, de professionnels et d’experts dans leur domaine.

« En plus de l’entraînement technique, nous avons aussi suivi une préparation physique et mentale avec toute l’équipe de France à l’INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) de Paris Â», se souvient Mélanie. En effet, qu’ils soient étudiants, apprentis, lycéens, salariés ou chômeurs, ces Olympiades préparent ces jeunes à la compétition sur le marché du travail. Comme pour le concours du « Meilleur ouvrier de France Â», elles leur ouvrent souvent les portes des employeurs car elles montrent leur grande motivation, leur esprit de bien faire et leur ambition. La participation de Mélanie à Euroskills lui a par exemple permis de trouver un stage plus facilement au Centre d'innovation des technologies sans contact (CITC-EuraRFID) de Lille.

 

« Leap motion Â» et impression 3D

Deux lycéennes observent une imprimante 3D.

Dans le showroom, les imprimantes 3D ont éveillé la curiosité des lycéens.

En parallèle de ces sélections régionales, un showroom de l’innovation était organisé vendredi sur les lieux de l'épreuve. Les entreprises et les start-ups de la région y ont présenté les technologies de demain, notamment aux lycéens et collégiens venus de toute la région dans le cadre de leur module de découverte professionnelle.

Exposé par le centre de Lille de l’Ecole nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM), un robot animé en « leap motion Â», une interface qui permet de s'affranchir de tout contact physique entre l'homme et la machine, a rencontré un grand succès auprès du public. Grace à cette technologie, l’opérateur peut diriger un bras articulé et sa pince uniquement avec ses mains en l’air, comme dans les jeux vidéo en Kinect. Des démonstrations d’utilisation d’imprimantes 3D étaient également au programme, notamment celle hébergée dans le Fablab (Laboratoire de fabrication additive) de Lille, une technologie qui augure une 3e révolution industrielle.

 

Rencontres, échanges et groupe de travail

Cet événement régional a en outre permis de présenter les formations débouchant sur ces nouveaux métiers et d’établir des moments d'échanges et de rencontres entre les différents acteurs économiques de la branche et les universitaires, notamment grâce à l’entremise du Pôle numérique culturel (PNC) de Lens, un cluster créé avec l’ouverture du Louvre-Lens. Après des rencontres européennes sur le e-learning jeudi et un petit-déjeuner avec des chefs d’entreprise vendredi matin, une conférence sur la robotique mobile dans la salle prestige de la faculté a permis de mettre en place un groupe de travail régional pour structurer cette nouvelle filière.

« Lens redevient un lieu qui se distingue par le sens de l’innovation. C’est tout le rôle de l’université d’impulser ce mouvement de prospective sur les technologies de pointe Â», a déclaré Francis Marcoin, le président de l’Université d’Artois, au cours de son discours d’inauguration, remerciant le personnel administratif et technique de l’UFR, qui a été fortement mis à contribution pour toute l’organisation de cette manifestation.


Université d'Artois - 9, rue du Temple - BP 10665 - 62030 ARRAS CEDEX - France - Tél : +33 (0)3 21 60 37 00